Les Itinéraires Soleil Rouge
LES ITINÉRAIRES
 
Côte d'Azur : de 2 à 7 jours
 

LES DISTANCES AU DÉPART D'AJACCIO
 
Ajaccio - Cargèse : 19 Miles Nautiques 
Ajaccio - Girolata : 36.5 Miles Nautiques 
Ajaccio - Calvi : 56.5 Miles Nautiques 
Ajaccio - ST Florent : 76 Miles Nautiques 
Ajaccio - Bastia : 120 Miles Nautiques 
Ajaccio - Propriano : 23 Miles Nautiques 
Ajaccio - Bonifacio : 58 Miles Nautiques 
Ajaccio - Porto Vecchio : 86 Miles Nautiques 
 

Avec ses 1000 km de côtes, la Corse regorge de baies, de criques isolées qui vous permettent même en plein mois d'août, d'éviter les plages les plus fréquentées.
 
Certaines sont difficiles d'accès par la route, mais peuvent être propices au mouillage d'un voilier de plaisance. La côte ouest et sa multitude de golfes (Porto, Sagone, Ajaccio), promontoires et calanques, est la plus agréable pour caboter, d'autant que la navigation côtière est le seul moyen de découvrir ces nombreuses criques souvent inaccessibles à partir de la terre, sauf au prix d'une longue marche à travers le maquis.
  
La côte ouest est aussi la mieux équipée, avec du nord au sud, les ports de Saint-Florent, l'Île Rousse, Calvi, Ajaccio, Propriano et Bonifacio. Possibilités de mouillage et de ravitaillement tout au long de la côte, dans les petits ports de Galeria, Girolata, Cargèse, Sagone, Campomoro, et Tizzano. Le mouillage est encore possible en dehors des ports, mais certaines zones classées réserve naturelle (baie de Girolata, îles Lavezzi) l'interdisent pour une durée supérieure à 24 heures. La côte est, quant à elle, beaucoup plus rectiligne et offre d'immenses plages ainsi que des étangs côtiers. Les étapes pourront se faire à Porto-Vecchio, Solenzara, Campoloro et Bastia. Des petits ports jalonnent le Cap Corse : Erbalunga, Sisco, Porticciolo, Centuri.
 
 
 
LA MÉTÉO MARINE EN CORSE
  
La météo méditerranéenne est chose complexe, et en Corse encore plus puisque, suivant les lieux, on observe des différences notoires. En résumé, et pour n'évoquer que les mois d'été, on peut dire ce qui suit :
 
Au nord-ouest de l'île, c'est à dire entre le golfe de Porto (dont on observe souvent qu'il constitue une frontière climatique) et le cap Corse, les vents forts soufflent toujours entre l'ouest et le sud-ouest. On les désigne sous le terme de «libeccio». Ils peuvent lever une mer redoutable.
 
Au nord-est de l'île, entre le cap Corse et Bastia, il faut se méfier de l'ouvert des vallées par lesquelles un éventuel libeccio peut souffler en fortes rafales tombant du relief.
 
Sur toute la zone du cap Corse, il faut se méfier des orages qui surviennent vers la mi-août et qui provoquent parfois des coups de vent montant jusque force 8-9.
 
La côte ouest de la Corse se caractérise par des phénomènes de brise thermique faisant alterner des brises d'est et d'ouest. Cependant, plus on monte vers le nord de l'île, plus les vents d'ouest sont prédominants, avec une tendance à souffler sud-ouest.
 
Le sud de l'île est très conditionné par les bouches de Bonifacio : ce resserement entre les côtes corses et sardes provoque un effet de goulot, et donc un renforcement sensible des vents qui s'y orientent systématiquement à l'ouest ou à l'est. Dans les Bouches par vent fort, l'été, la brise forcit sensiblement en milieu de journée pour mollir la nuit. Noter aussi que ces vents provoquent des courants de surface atteignant parfois les 2 nœuds, et susceptibles de continuer à sévir alors que le vent s'est calmé.
 
La côte est, entre Porto-Vecchio et Bastia, est généralement calme : bien abritée des vents de secteur ouest, et peu gênée par les forts vents d'est qui s'y font rares en été (à l'arrivée d'une houle d'est, il faut de toute urgence se mettre dans un port abrité). Toutefois, les vents d'ouest descendent en fortes rafales depuis la montagne sur la baie de Porto-Vecchio : de la même manière qu'entre le cap Corse et Bastia.